Small-screen-header

Blog

Big Up for Mister Pailheiret

Gerard PailheiretAutomne 2000, je débarque avec mes petits souliers,
Au pays des Ecrins, à l'Argentière la Bessée.
J'arrive du plat pays, et oui je viens de Normandie!

Je découvre la vie en montagne, très vite je fais ta connaissance et suis dans la place,
Je suis une petite main à ta disposition,
Pour le 10ème Rassemblement internationale de la cascade de glace.

Pas à pas j’apprends à te connaitre, ton énergie, tes coups de gueule dont je fais les frais, ta maniaquerie au travail, ta rigueur, ton coeur sur la main quand tu aimes, ta curiosité, ton envie d'avancer.
Tu étais un homme débordant d'énergie, marseillais, pisteur et guide de haute montagne, tu as été...

Ici, au pays des Ecrins, tout le monde te connaissait.
Faut dire que des montagnes tu en as soulevé dans cette vallée!
Grâce à toi, au potentiel de cascades existantes, les glaciéristes du monde entier se sont réunis lors de tes évènements.
Tu as donné un élan à cette activité, bien joué l'ami!
Les projecteurs sur un tourisme de haute montagne tu as su tourner,
Ice-fall tu as crée, encore bien joué l'ancien!
Quel idée, quel visionnaire tu as été!

Tu as été mon pote, mon ami, mon mentor, mon guide!
Novembre 2010, alors que je te suivais, te soutenais comme je pouvais, avec mes mains, mes yeux, mes paroles, mon coeur, ma présence,
je t'ai senti épuisé, las de mener ce combat inégale & injuste...Photo Rue Gerard Pailheiret

Le signe que tu m'as fait je l'ai compris juste après... tu étais déjà parti...
Aussi je pense à Lou, Florence et Dimitri.

En cette fin novembre 2010 jamais je n'aurais imaginé effacer ton nom, ton adresse sur TON site, sur TES fiches techniques... pour y mettre le mien, le nôtre avec Olivier, car désormais pour pouvoir t'égaler, nous sommes deux!
Nous essayons depuis quatre années désormais de te faire honneur et de continuer ton oeuvre, mais ce n'est pas simple de passer derrière Toi, mon Gé!

Ainsi quatre années se sont déjà écoulées et je me retrouve là, planté devant ce panneau, portant ton nom pour localiser une rue de l'Argentière la Bessée, au porte du Fournel.
Me voilà là, en marge de l'inauguration, en coulisse, avec mes yeux humides, mes souvenirs et l'envie de faire encore vivre ton nom via Ice-fall.

Tu n'aurais certainement pas voulu cette fin, j'en suis sur!
Mais malgré tout tu peux être fier, toi, l'enfant de la cité Phocéenne!