Small-screen-header

Blog

Grand Pic de la Meije par le Z

Le Z Face Nord De La Meije 6

La Meije, face Nord
Nous avions prévu le week-end du 5/6/7 juin de longue date avec André, un de plus :).

Le projet initial était de faire la traversée de la Meije en 3 jours via un bivouac au Grand Pic.
Au vue de ce qui se passait en face nord de la Meije depuis quelques jours (blog du refuge du Promontoire), je change de cible et propose à mon binôme de tenter notre chance pour le Z. Et bien sûr d’enchaîner sur la traversée des arêtes, toujours avec un bivouac mais au refuge de l'Aigle, histoire de couper la descente en deux et de profiter de ce lieu chargé d'histoire et non gardé pour cet été :( !

Merci les amis/défenseurs du refuge de l'Aigle, vous pensez aux Pros, vous qui dormez peinards en vallée avec votre petit confort.

Le Z Face Nord De La Meije 1Nous voici donc partis pour monter au refuge du Promontoire, enfin partis c'est un grand mot...Le Z Face Nord De La Meije 2
Moi qui aime avoir de la marge j'avais décidé de prendre la première benne à 8h30 au télé de La Grave, RDV pris à la maison à 7h00... pour une montée par les Enfetchores en douceur.
André est fin prêt, à l'heure et nous chargeons les sacs dans le coffre et là les ennuis commencent :). Cette belle auto décapotable ne veut plus ouvrir son coffre avec un accès derrière les sièges plus que compliqué... tout le matos y est! Bref on partait faire la Meije!

Heureusement, après quelques aller-retour chez le garagiste, ce dernier réussit à passer derrière les sièges avec la bonne vielle méthode et nous sauve!
10h00 départ de l'Argentière la Bessée, 11h30 benne à La Grave!
Nous qui voulions nous reposer toute l'aprem, raté :).

Frédi et Nathalie (gardiens du Promontoire) nous accueillent comme des princes, ce refuge est un vrai bonheur où règne partage et échanges chaleureux et nous passons une très agréable soirée.
La nuit fut courte, réveil 1h30, départ 2h15.
Le Z Face Nord De La Meije 7L'approche se passe bien, bon regel, elle nous réchauffe tous les deux! L'option petit rappel rapide de 50m à la brèche nous pose dans la rimaye! Bref mauvaise option pour gagner du temps, bonne pour en perdre!
Nous attaquons à 5h00 le fameux Z! Une cordée sortie des Enfetchores nous suit.
Nos premiers pas sont accompagnés du levé du jour et nous sommes surpris par la raideur. Pas de difficultés majeures mais du gaz, des protections légères, des relais compliqués à confectionner... malgré tout le Z est en bonne condition et nous ravit.
André semblait un peu fatigué quelques longueurs après l'attaque mais revient bien dans la course après une bonne pause à l'entrée de la rampe principale, la fameuse, la mythique, bien visible de la vallée et dont les photos nous ont tous nourries.

Nous sortons à 10h00 à la brèche du glacier Carré. De là nous faisons un point sur l'état de fatigue de notre André national. C'est maintenant le moment de choisir: continuer ou entreprendre une longue (& fastidieuse) descente sur le refuge du Promontoire.
Après une très bonne pause André se sent, l'option est prise de continuer et de faire une très longue pause au sommet du Grand Pic où nous pourrons faire fondre de la neige pour l'eau, cuisiner un hyoph, claquer une petite sieste... après tout personne ne nous attend à l'Aigle, la météo est plus que bonne alors profitons en!Le Z Face Nord De La Meije 3

Nous progressons doucement pour monter au Grand Pic histoire d'économiser nos forces pour ne pas tomber dans le rouge. Nous arrivons au sommet aux alentours de 12h45. La passage et réta du cheval rouge laisse des séquelles à cette altitude.
André arrive au sommet très fatigué.
Après de nombreuses minutes il ne parvient pas à baisser sa ventilation ni sa fréquence cardiaque alors qu'il est à l'arrêt!
Le hyoph préparé ne l'inspire plus.
Il est essoufflé au repos avec un pouls de 100!??? Bref nous sommes quasi à 4000m et nous savons l'un comme l'autre ce que ces signes peuvent dire!

Le Z Face Nord De La Meije 4Il est 13h00, il fait grand beau, pas de vent, nous sommes au sommet du Grand Pic, accessibles...
Son état ne me permet pas de le descendre sereinement et en sécurité tant pour lui que pour moi.
Je décide de déclencher les secours pour descendre André rapidement.

Les CRS de Briançon nous ferons une belle intervention, beau professionnalisme, un appui patin de l'hélico sur la Meijette qui sort à peine la tête de la neige, impressionnant! Merci à toute l'équipe.

Déposé à l'inter 2400m de la Grave, André est ausculté par un confrère, effectivement il y a bien un début d’œdème pulmonaire, sage décision!

La descente à la Grave nous a permis de débriefer pendant 2h00 car nous étions bloqués pour cause de route fermée en raison d'une course cycliste..!
Bref j'ai passé 2 jours avec André :)))))

Malgré cette fin dont nous nous serions bien passés l'un comme l'autre, nous avons fait une très belle course, une belle croix!
Bravo André, merci pour ta confiance et promis nous ne prendrons pas l'habitude de ce moyen de transport!
On se dit à fin juillet.




Galerie Photos